L’année du Coq de feu

Meilleurs vœux :

Afficher l'image d'origine

Tout d’abord meilleurs vœux pour cette nouvelle année (asiatique) du coq de feu. On en reprend une lampé après notre nouvel an bien de chez nous.

La CHINE fête le nouvel an chinois  depuis le 28 février 2017, année du coq de feu à tendance yin. Les festivités durent 15 jours et tous les chinois se retrouvent en famille pour souhaiter leurs vœux et participer aux événements religieux et traditionnels qui ponctuent cette période. La fête des lanternes conclue les fêtes du nouvel an.

L’origine de ce calendrier serait lié à l’astrologie persane transmise ensuite via l’Inde et le Tibet. Cette tradition correspond au calendrier agricole luni-solaire qui démarre par la fête du printemps.  L’année est découpée en 12  mois lunaires (354 jours) démarrant lors de la 2ème lunaison suivant le solstice d’hiver. Un mois supplémentaire tous les 2 ou 3 ans permet de l’ajuster au calendrier solaire. Le début de chaque saison est ainsi décalé par rapport au calendrier grégorien.

Le début  de ce calendrier remonterait pour les chinois à la naissance de l’empereur jaune (Huang Di), soit en 2697 av. J-C.

Chaque année correspond à un signe du zodiaque, un animal, selon le cycle de 12 années, soit le rat, le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval. la chèvre, le singe, le coq, le chien et le cochon.

L’expérience ferait de l’année  du Cop de Feu, une année à risque… Le coq de feu aurait de grandes qualités. Il est celui qui inspire. Il symbolise le réveil, le passage de l’ombre à la lumière. On le dit franc, analyste et méthodiste. Il est porteur de civisme et de bonté.

Par contre, le calendrier énergétique de la médecine chinoise débute tous les ans le 4 février et repose sur d’autres principes.

A en perdre son latin (ou son chinois) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
5 + 2 =